« Anticancéreux par voie orale : l’INCa publie quatre nouvelles recommandations pour la prévention et la gestion des effets indésirables »

L’Institut national du cancer vient de publier quatre nouvelles recommandations pour la prévention et la gestion des effets indésirables liés à certains anticancéreux par voie orale. Elles s’adressent aux oncologues et spécialistes d’organes, ainsi qu’aux médecins généralistes, pharmaciens et infirmiers.

Ces recommandations ont pour but d’aider les professionnels de santé, notamment les professionnels de premier recours, à gérer plus efficacement les toxicités les moins graves liées aux anticancéreux per os, à éviter le recours à certaines hospitalisations et, en cas de toxicités plus importantes, à orienter rapidement les patients nécessitant une prise en charge spécialisée.


Elles concernent les thérapies ciblées par voie orale des cancers du poumon et de la peau :


 

D’autres recommandations sur la prévention et la gestion des effets indésirables des médicaments per os utilisées pour le traitement des cancers du rein et de la prostate seront publiées dans le courant de l’année.